Marine Hunter : une windsurfeuse à Boulogne. Étonnant ? Elle est notre voisine de quartier et elle nous raconte son incroyable projet !

Marine Hunter fait partie de ces voisins et voisines de quartier qui  font du bien. Elle s’est prise de passion pour le windsurf et depuis…. elle nous partage son chemin. Passionnée, engagée, authentique. Prochaine étape pour elle dans son parcours de sportive : la coupe du monde 2016 !

Elle nous embarque dans son aventure, sur la mer, sur les réseaux sociaux… Et dans le lancement d’une plateforme de financement participatif !
Nous vous parlons régulièrement des talents de notre quartier Silly-Gallieni. Des hommes et des femmes qui font bouger les lignes, qui nous envoient des belles énergies… et qui croient en leurs rêves ! Nous avons posé 3 questions à Marine Hunter. Elle nous a répondu en toute franchise et avec du pep’s !

Comment devient-on une championne de windsurf ?

Marine Hunter, windsurf à Boulogne @Silly, Gallieni et le quai

Marine Hunter, windsurf Boulogne @Silly, Gallieni et le quai

En étant passionnée ! Bien qu’ayant vécu surtout en Île de France, j’ai eu la chance d’être souvent au contact de la mer grâce à mes parents qui nous emmenaient en vacances à Ste Marguerite (Pornichet). J’ai commencé la voile tôt mais le windsurf tard vers 16 ans, grâce à mon frère. J’ai vachement accroché, je ne saurai vraiment pas dire pourquoi, et cette passion n’a fait que grandir et avec elle la motivation d’aller toujours un peu plus loin. J’ai passé un an et demi à la fac de la Rochelle, plus pratique pour faire du windsurf que la prépa à Versailles, et j’ai rapidement fait ma première compèt’ avec un pote pour le délire. J’étais le vilain petit canard de la flotte mais j’ai trouvé ça très stimulant. L’ambiance était super et j’ai continué à en faire pour rencontrer d’autres passionnés et progresser plus vite même si je n’avais pas le niveau ! Revenue en région parisienne des amis m’ont encouragé à faire le championnat de France, et de fil en aiguille me voilà engagée sur la coupe du monde cette année !

Comment est venu l’idée du financement participatif ?

Le budget d’une année de coupe du monde est conséquent, 10 000€ environ juste pour les compétitions et 20 000€ en comptant le matériel, l’entraînement, les frais de véhicule etc… Je ne peux y subvenir personnellement. Grâce à l’aide de mon club Voiles de Seine et de Boulogne, une partie est assurée mais il me manque encore 5000€ concrètement. Mes amis windsurfeurs souhaitaient m’aider à ce sujet, et cette année je me sens prête à demander de l’aide pour mon projet coupe du monde ! Ce crowdfunding est également une occasion de faire découvrir mon sport et l’activité du club aux boulonnais. Thibault Krümm nous a concocté une très belle vidéo tournée dans Boulogne même.

Quelles sont les 5 choses qui te feraient rêver sur les berges de Seine ?

  1. Je pense qu’on pourrait organiser de supers épreuves de windsurf tow-in (windsurfeurs tractés par des jet skis qui réalisent des tricks en freestyle) ou de foil avec des gradins sur la berge !
  2. Sinon je rêve de grandes fresques et de graffs sur le béton des murs de la cité musicale de l’île seguin, un peu comme ça: http://soocurious.com/fr/street-art-peinture-eau/, on peut faire pareil sur les berges de seine et sous les ponts pour mettre un peu de couleur 🙂 et pourquoi pas des expositions de peinture ou de graff en plein air sur les quais!
  3. Du saut à l’élastique (ou sans élastique) du pont de l’île Seguin, ou des plongeoirs pour se rafraîchir avec élégance en pleine chaleur de l’été
  4. Un espace de berge aménagé avec des arbres, des herbes folles, des roseaux et des transats pour lire un livre au bord de Seine, se détendre l’été et bronzer en maillot de bain (ou sur une péniche végétalisée pourquoi pas !)
  5. Plein de cendriers et de poubelles avec des panneaux de sensibilisations pour que personne ne jette ses déchets par terre, ce qui finit par terre finit dans la Seine puis finit dans la mer… Où je navigue et où plein de créatures vivent !!!

Et découvrez la vidéo de Marine Hunter… Elle se livre de façon très authentique !

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *